Archives pour la catégorie Communication institutionnelle

Le dossier de presse : ce qu’il faut savoir

Indispensable support à destination des journalistes, le dossier de presse est la vitrine de l’entreprise ou du projet pour lequel vous communiquez.

zu viel arbeit, zu wenig zeitCertains vous diront qu’il faut respecter certains critères de taille et d’agencement du contenu (A4, 10 pages maximum) et d’autres contesteront qu’il faut au contraire innover pour attirer l’attention des journalistes. Vous êtes donc seul juge pour trouver un format qui concilie originalité et rendu professionnel (attention il doit être facilement maniable).

C’est le document de référence sur votre entreprise, le contenu doit être précis et exhaustif.

Le dossier de presse qu’il soit papier ou digital peut contenir :

– un communiqué de synthèse : il reprend les éléments développés dans le dossier et fait gagner du temps aux lecteurs pressés. Vous pouvez également commencer par un mot du fondateur/PDG de l’organisation en question,

– un sommaire,

– une biographie si vous présentez une personnalité, un historique pour une personne morale ou une présentation de l’entreprise, de ses valeurs et principales réalisations,

– une page presse pour valoriser la présence de votre organisation dans les médias,

– une page de chiffres si et seulement s’ils sont élogieux pour l’entreprise,

– des médias : photos, vidéos, fichiers audios récents pour illustrer vos propos et votre logo,

– l’indispensable page de contacts presse : numéros de téléphone, e-mails, page Internet; privilégiez les lignes directes,

– et éventuellement des annexes.

Vous pouvez également insérer les témoignages de personnes ou d’organisations qui vous soutiennent pour gagner en crédibilité.

Essayez d’être aussi rigoureux que possible et de vous en tenir aux faits, on ne pourra jamais vous le reprocher ! Le dossier de presse n’est pas un document promotionnel, on préfère parler de transmission d’informations.

N’hésitez pas à consulter les dossiers de presse de différents types d’organisations : TPE, grands groupes, personnalités physiques, organismes d’état pour noter les spécificités de chaque secteur.

La prise de contact

Il convient d’avoir les coordonnées exactes du destinataire et d’avoir eu un premier contact téléphonique avec lui / elle avant de lui envoyer le dossier par mail ou par la poste (très onéreux) sinon votre envoi risque de passer inaperçu. Quelque soit l’importance de votre projet ne soyez pas trop insistant avec les journalistes, essayez plutôt de mettre en place une relation courtoise et de confiance, vous y gagnerez sur le long terme !

La communication de crise

Businessman protected from the crisis

Avez-vous vu ce récent documentaire sur les Spin Doctors  ?  http://programme-tv.premiere.fr/documentaire/jeu-d-influences-les-strateges-de-la-communication

Ces professionnels de haut vol semblent faire la pluie et le beau temps dans la vie des entreprises et des personnalités qu’ils encadrent. Hautement stratégique, leur travail consiste entre autres à protéger l’entreprise, informer les journalistes et orienter l’opinion pulique.

 » La communication de crise […] peut se distinguer en deux branches : la communication directement utile à la gestion de crise (alerte des clients ou des populations, consignes, communication de coordination des opérations) qui se destine à réduire les impacts directs de la crise et la communication sur les enjeux, qui se destine à limiter les polémiques et à protéger la réputation d’une organisation en crise.  » Wikipédia

Qu’est-ce qu’une crise ?

Selon l’université de Limoges, elle regroupe trois phénomènes : le dérèglement du mode de fonctionnement de l’entreprise, la saturation de la capacité de communication par l’afflux des demandes internes et externes, ainsi que la remise en cause des produits, de la légitimité et des personnes.

Comment les entreprises s’y préparent-elles ?

Chaque entreprise doit constituer une cellule de crise dont membres peuvent différer d’une structure à une autre. Elle  regroupe généralement des juristes, des experts en communication, des experts du problème exposé et les principaux décideurs de l’entreprise concernée.

Parallèlement , les entreprises recensent les crises potentielles et en évaluent la probabilité.  Ce travail d’anticipation leur permet  non seulement d’évaluer la dangerosité de la crise mais aussi de planifier une stratégie afin de faciliter la prise de décision de la cellule de crise en temps voulu.

Démobilisation des salariés, perte de crédibilité, les risques sont nombreux en interne comme en externe. Quelques-unes des stratégies observées dans les médias sont listées dans ces petits pdf d’auto-formation qui sont faciles à lire :

autoformation.unblog.fr/files/2012/10/communication-de-crise.pdf

http://www.ac-limoges.fr/IMG/pdf/p_24_25_26_27_28.pdf

Sachez que des blogs et un e-magazine existent sur la communication de crise, on trouve dans ce dernier une bibliographie importante sur le sujet  :

http://www.communication-sensible.com/portail/

Et si vous souhaitez vous mettre dans la peau d’un chef d’entreprise en temps de crise, France 5 a créé un jeu pour vous !

http://jeu-d-influences.france5.fr/

Le mécénat, l’atout coeur de la stratégie de communication

art galery

Qu’est ce que le mécénat ? Existe-t-il différents types de mécénat ? Quel intérêt présente-t-il pour les entreprises qui s’engagent dans cette voie ?

Les notions de base

« Le mot « mécénat » se réfère au personnage de Caius Cilnius Maecenas, protecteur des arts et des lettres dans la Rome Antique. » (Wikipédia)

Tout d’abord, pour parler de mécénat, il faut que le bénéficiaire défende une cause d’intérêt général. Ensuite, il doit exister une disproportion notable entre les sommes versées et les contreparties perçues par l’entreprise donatrice (qui ne doivent pas excéder 25% du don).  S’il existe des retombées commerciales quantifiables, il s’agit alors de parrainage.

Les fondations d’entreprise permettent des programmes d’action de longue durée , de cinq ans minimum. Elle ne peuvent cependant percevoir aucun don, contrairement aux fondations reconnues d’utilité publique (titre accordé par le Conseil d’Etat) dont l’action n’est pas limitée dans le temps et dont les dons sont irrévocables.

On pense souvent à tord que cette démarche ne concerne que les grands comptes, pourtant la loi n’exige pas de chiffre d’affaires minimum, néanmoins le mécénat reste une démarche coûteuse.

Les avantages

Tout d’abord, ces dons ouvrent droit à une réduction d’impôts de 60% du montant versé (attention il existe une limite annuelle).

En termes de communication, cette démarche s’inscrit dans une stratégie globale : il est fondamental pour de nombreux donateurs de développer une image citoyenne auprès du public. Certains porteurs de projet bénéficient d’une image très positive, et s’associer à eux ne peut être que bénéfique.

Le mécénat peut être financier, technologique ou de compétences. C’est un moyen discret et honorable pour l’entreprise donatrice de communiquer sur ses valeurs et son identité.

Si vous vous intéressez au sujet, rendez-vous sur le site de l’Admical (www.admical.org), voici également le guide du mécénat (http://www.associations.gouv.fr/IMG/pdf/mecenat_guide_juridique.pdf), vous trouverez enfin de nombreuses informations sur le site de Fondation de France (http://www.fondationdefrance.org).

Evènementiel : organiser un séminaire

workshop

Voici quelques liens qui ne manqueront pas de servir à celles et ceux qui doivent organiser des évènements corporate ou promotionnels.

Vous connaissez Bedouk? Cette société organise un salon homonyme qui regroupe les professionnels de l’évènementiel. Pour notre plus grand plaisir, ils ont publié sur leur site un petit récapitulatif des étapes clés de l’organisation d’évènement:

http://www.bedouk.fr/article/bien-organiser-son-seminaire.108462

Autre pense-bête complémentaire à l’article précédent:

http://www.top-assistante.com/com/index.php

Encore un petit supplément, je vous conseille de faire un petit tour sur les sites /blogs suivants si vous vous intéressez à l’évènementiel, ils traitent de l’actualité du secteur et contiennent des articles utiles:

http://www.evenementor.com/

http://event-finder.blogspot.fr/

Et surtout découvrez les conférences LABCOM, on attend notamment celle sur les  tendances com & digitales 2014 à la fin du mois de janvier.

http://conferences-labcom.fr/

Bonne lecture!

Du bon usage des réseaux sociaux en entreprise

Word REPUTATION on a fishing hook

Comment les dirigeants d’entreprise doivent-ils gérer leur communication 2.0?

Quel est le réseau le plus pertinent pour une entreprise?

Peut-on réellement maîtriser la réputation de son entreprise sur les réseaux sociaux?

CULTURE RP a rencontré Olivier Cimelière, journaliste spécialisé en communication corporate, et nous livre quelques pistes de réflexion dans cet article:

http://culture-rp.com/2013/12/06/managers-parlez-numerique%E2%80%A6-et-boostez-votre-communication/

Olivier Cimelière est l’auteur de « Managers, parlez numérique et boostez votre communication! » dont voici un extrait:

« Loin d’être une menace létale, la communication digitale et sociale rebat les cartes. Pour nous communicants et managers, elle constitue une opportunité géniale d’instaurer une approche fondée sur le dialogue, l’écoute humaine et la pédagogie active avec les parties prenantes qui gravitent dans l’écosystème d’une organisation. Souvenons-nous de l’étymologie latine du mot ‘communiquer’ : elle signifie ‘mettre en commun’. N’est-ce pas là le plus noble et crucial des objectifs ?  »

…publié aux éditions KAWA.

Je vous conseille de consulter également WELLNEWS le blog de l’agence Wellcom, vous y trouverez de nombreux articles sur la gestion des réseaux sociaux.

Tweeter pour son entreprise, quelques conseils (in English)

Bird words 2

Après les intranets et systèmes de chat internes à l’entreprise, Twitter serait de plus en plus plébiscité par les directions de communication pour mettre en place et entretenir une relation privilégiée avec les employés de leurs entreprises.

Cet article en anglais nous donne quelques idées d’utilisation de Twitter pour communiquer en temps réel, cibler nos messages, valoriser, fédérer nos lecteurs …une affaire à suivre de près.

http://blog.rmgnetworks.com/blog/bid/354229/4-tips-on-using-Twitter-for-internal-communication

27ème Grand prix Communication et Entreprise : les tendances 2013

Cette remise de prix aux partenaires prestigieux (AACC, ANAE, Union des Annonceurs…) existe depuis 1986 et valorise la communication institutionnelle responsable et les entreprises les plus professionnelles.

On découvre le détail des tendances (tendances digitales, communication responsable, communication publique) décriptées cette année dans le « Webz’in » de l’édition 2013 qui a eu lieu le 21 novembre dernier au Cirque d’Hiver Bouglione.

Un petit clic :

http://www.communicationetentreprise.com/le-kiosque/webzin/detail-webzin/article/grands-prix-2013-l.html